La peur : une émotion qui accompagne la prise de conscience d’un danger réel ou imaginé

Notre cerveau est une machine à nous protéger et à apprendre. Les peurs sont notre protection qui nous alerte sur un danger imminent : un système d’alarme !

Et notre cerveau a appris à réagir de trois façon différentes :
La fuite : vous courrez pour vous protéger
La paralysie : vous rester figé comme le lapin pris dans les phares d’une voiture
Le combat : vous vous battez

Ce fonctionnement ancestral est toujours ancré dans notre système de survie. A l’origine des premiers hommes, l’enjeux était une question de vie ou de mort !
Or, ce qui fait nous fait peur aujourd’hui est d’un ordre bien différent.

Il y a les peurs « internes », propres souvent à l’image de soi ou la confiance en soi comme par exemple :
Peur de l’échec
Peur de la réussite
Peur du rejet
Peur de l’abandon
Peur de manquer
Peur du vide
Peur de ne pas pouvoir s’échapper
Peur d’avoir peur
etc.

Et il y a les peurs « externes », c’est-à-dire projetées sur des éléments extérieurs, comme le métro, la voiture, l’avion ou autre.

Beaucoup de peurs sont utiles et la question à se poser est souvent de savoir à quel degré la peur se manifeste.
L’hypnose peut se révéler très utile pour apprendre à réguler, à régler le « curseur » au bon niveau, afin que le signal « peur » se manifeste pour mobiliser les ressources sans être bloquant.

Gérer les phobies avec l’Hypnose

Quelle différence entre une peur et une phobie ?
La phobie se situe au-delà d’une simple peur : c’est une véritable panique qui s’empare des personnes qui y sont confrontées.

Une phobie est un bug de l’amygdale, cette partie de notre cerveau qui gère la survie. L’amygdale s’active en permanence et vérifie dans tout ce qui passe autour de nous ce qui peut être perçu comme dangereux. Lorsque l’amygdale « bug » elle a tendance à attribuer à un objet ou une situation un sentiment de danger de mort imminent et à déclencher la réaction de panique en conséquence.


Précision sur le rôle de l’amygdale :
L’amygdale est située dans la région interne du lobe temporal et appartient au système limbique. C’est une partie du cerveau impliquée dans la reconnaissance et l’évaluation de la valence émotionnelle ( la valence émotionnelle est le caractère positif ou négatif de l’émotion ressentie ) en particulier dans la peur et l’anxiété. L’amygdale est mêlée aussi dans la détection du plaisir.

Les phobies sont souvent créées suite à des événements traumatisants émotionnellement, mais la cause du traumatisme n’est pas forcément liée à la phobie. N’importe quel élément du « contexte » présent au moment où le traumatisme a eu lieu peut devenir un « déclencheur » d’une réaction phobique.

Gérer les phobies avec l’Hypnose est souvent très rapide.

Gérer les angoisses avec l’Hypnose

Les angoisses sont une autre forme de peur, qui génèrent souvent de la tachycardie, des sueurs froides, de la transpiration etc. Les personnes qui les vivent en parle souvent comme l’impression qu’ils vont mourir.

Les angoisses sont alimentées de deux façons :
Par une peur réglée à un niveau trop élevé
Par le conscient qui tente souvent de rejeter la peur ou qui l’alimente en ayant peur d’avoir peur ou avec un mental trop actif

Derrière les angoisses se trouve souvent un besoin de contrôle important et des personnes souvent très inquiètes de l’avenir.

Les angoisses se gèrent assez facilement avec l’Hypnose, et les résultats obtenus sont durables et efficaces. Il est aussi souvent important de travailler la peur d’avoir peur qui réalimente parfois le problème.

Des outils complémentaires puissants :

Pour ce type de problématique, peurs, phobies, angoisses, j’utilise souvent en association avec l’hypnose, la PNL, le RITMO-EMDR et/ou l’EFT.
Les résultats sont impressionnants !